Communales 2018: WAL1 veut construire son programme avec les Walhinois

Il faudra encore faire preuve de patience avant de découvrir le programme de WAL1. Le groupe a décidé de le réaliser avec les habitants, tout comme il l’avait fait depuis les élections de 2000. Pour cela, les candidats font comme beaucoup du porte à porte. Ils organisent également quatre rencontres villageoises jusqu’au 20 septembre. La première d’entre elle a eu lieu lundi à Perbais. « La participation nous tient particulièrement à coeur. Nous l’avons prouvé tout au long de la législature puisque le Collège a régulièrement organisé des rencontres avec la population pour rester à son écoute et l’informer. Mais la participation doit exister en tout temps, y compris pour la rédaction d’un programme. » affirme la tête de liste, Laurence Smets. Les candidats semblent heureux des contacts avec les habitants qui leur feraient de nombreuses propositions intéressantes.

Ces rencontres sont aussi l’occasion de présenter le bilan de la majorité que WAL1 forme avec Ecolo. « Ce bilan est un élément important de crédibilité. Nous avons réalisé 90% de notre programme de 2012 » ajoute encore la bourgmestre sortante.

Une fois les rencontres terminées, le programme sera finalisé en concertation avec les 19 candidats. Ceux-ci vont également l’enrichir de propositions pour l’avenir à long terme de Walhain notamment en matière d’aménagement du territoire par exemple.

Delphine Art et Anne-Michèle Jadouille complètent la liste WAL1

Il restait deux candidates à désigner lorsque la liste avait été présentée en juillet. Elles sont désormais connues.

Delphine Art souhaite notamment développer un projet avec les jeunes en décrochage scolaire.

Anne-Michèle Jadouille, de son côté, est employée communale au service Etat civil et est en charge des cimetières. Développer une maison des jeunes et aménager les terrains non-utilisées dans les cimetières en y installant notamment des ruches et vergers font partie de ses projets.

Nicole Thomas-Schleich surprise par la décision de Raymond Flahaut

Nous vous l’avions annoncé il y a quelques jours, Raymond Flahaut, président du CPAS sortant, actuellement WAL1, se présente sur la liste Avenir communal. Une nouvelle que ses partenaires WAL1 du Collège communal affirme avoir découvert récemment sur les réseaux sociaux.

La libérale Nicole Thomas-Schleich, qui pousse la liste WAL1, se dit déçue de la manière avec laquelle Raymond Flahaut a agit. « Je comprends tout à fait qu’il ne voulait pas se présenter contre sa petite-fille candidate sur la liste Avenir communal » explique l’Echevine sortante. « Mais les propos qu’il a tenu à propos du CPAS sont des contre-vérités » ajoute-t-elle. A notre micro, il explique notamment qu’il n’a pas eu son mot à dire sur, dit-il, les « économies faites sur le dos du CPAS ». Nicole Thomas-Schleich affirme que toutes les décisions du Collège à ce propos ont toujours été prises à l’unanimité et que chacun a eu voix au chapitre.

La liste WAL1 est la seule reconnue par le MR. La Fédération MR du Brabant wallon a donc notifié à Raymond Flahaut sa suspension du MR et lui interdit d’utiliser le sigle du MR dans ses communications. « J’espère en tout cas que cette campagne sera respectueuse des uns et des autres et que chacun pourra défendre ses idées en toute sérénité » conclut Nicole Thomas-Schleich.

Blandine Rans

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.