Chastre: vers la suppression des plastiques à usage unique au sein de l’administration

Le conseil communal de Chastre a approuvé ce 26 mars la suppression progressive des plastiques à usage unique au sein de l’administration communale et dans les cahiers des charges émis par la commune. « Il s’agit au départ d’une motion du MR que nous avons préféré transformer en décision du conseil » a expliqué Thierry Henkart (Ecolo), l’Echevin en charge des Déchets et de la Transition écologique. La conseillère communale Françoise Dastrevelle (Chastre@venir) a mis en garde la majorité: « Ce n’est pas facile de mettre en œuvre ces principes de développement durable dans les cahiers des charges. » « Nous en sommes conscients. Il s’agit bien ici de tendre vers la suppression des plastiques à usage unique. Ils ne disparaîtront pas du jour au lendemain. » lui a répondu le bourgmestre Thierry Champagne (Chastre 20+).

Les conseils consultatifs sur les rails

Mardi soir, le conseil communal a également approuvé la création des conseils consultatifs, la désignation des président(e)s respectif(ve)s ainsi que leur règlement d’ordre intérieur. « C’est un moment important. Installer tous ces conseils en même temps donne un élan à la participation citoyenne » a souligné la conseillère communale Hélène Ryckmans (Ecolo).

Ces conseils sont au nombre de 8:

  • Conseil pour l’Intégration de la personne handicapée
  • Conseil Cimetière et Patrimoine funéraire
  • Conseil Déchets
  • Conseil Energie
  • Conseil Enseignement – Extrascolaire – Petite enfance
  • Conseil Sécurité routière et Mobilité douce
  • Conseil Seniors
  • Conseil Sport – Culture – Jeunesse et Associatif

L’opposition s’est abstenue lors du vote. Le groupe Chastre@venir s’interroge notamment sur la manière dont les membres de chaque conseil vont être sélectionnés puisque les candidats sont plus nombreux que le nombre maximum de places à pourvoir. « Nous sommes heureux d’avoir beaucoup de monde, les conseils fonctionneront d’autant mieux. Pour le reste, nous n’avons pas d’inquiétude. Certaines personnes sont candidates pour plusieurs conseils. Nous ferons une réunion d’information en avril. Elle permettra aux candidats de faire part de leur préférence pour ensuite statuer sur le choix des membres effectifs » a expliqué le bourgmestre.

Des désignations de représentants communaux qui posent problème à Chastre@venir

Autres points à l’ordre du jour de la séance: la désignation de représentants communaux aux assemblées générales de plusieurs organismes comme l’Opérateur de Transport de Wallonie (OTW) et l’Agence immobilière sociale du Brabant wallon (AIS BW). Des points qui ont fait débat et provoqué une interruption de séance.

Le collège communal proposait en effet au conseil de désigner à chaque fois un ou plusieurs représentants issus de la majorité. Seule Fabienne Gendarme (Chastre@venir), sur choix de son groupe, était proposée pour siéger avec trois autres représentants communaux à l’assemblée générale de La Farandole et deux pour l’AG de l’ASBL Les P’tits Mousses.

« Le conseil communal avait voté en février l’application de la méthode de calcul à la proportionnelle par application de la clé d’Hondt selon le poids de chaque groupe politique au sein du conseil pour désigner les représentants communaux dans les paralocaux et les commissions communales. Il faut appliquer cette méthode ici encore. Puisque nous sommes le groupe ayant le plus de conseillers, c’est un membre de Chastre@venir qui doit siéger aux assemblées générales de l’OTW et l’AIS BW. Nous proposons Michel Pierre pour le premier et Fabienne Gendarme pour la seconde » a expliqué Claude Jossart (Chastre@venir).

Une conception que ne partage pas la majorité. « Nous devons désigner un seul représentant pour l’OTW et l’AIS. Cela parait logique que ce soit un représentant de la majorité. Nous avons d’ailleurs déjà appliqué ce principe en février pour désigner Hélène Ryckmans comme représentante à l’Union des Villes et Communes de Wallonie et vous l’avez approuvé sans aucun problème » lui a répondu le bourgmestre Thierry Champagne.

Face à la menace du groupe Chastre@venir de déposer un recours à la tutelle contre la décision du conseil pour ces points, la majorité a finalement maintenu, après une interruption de séance, le vote des points tels que présentés initialement pour la désignation des représentants pour l’OTW, l’AIS BW, La Farandole et Les P’tits Mousses. Chastre 20+ et Ecolo ont par contre reporté les votes pour désigner les deux représentants pour le Centre culturel du Brabant wallon d’une part et la Régie des Quartiers Notre Maison d’autre part. « Nous pouvons entendre vos arguments pour ces deux points là » a justifié Thierry Champagne. L’opposition a voté contre ces reports ainsi que pour l’ensemble de ces désignations de représentants.

Blandine Rans 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.