Chastre : une prime pour réaliser gratuitement un audit énergétique de son logement

Les élus communaux chastrois se sont réunis mercredi soir. La rénovation énergétique des habitations, le réaménagement de la place communale, la ferme rose et l’éclairage public faisaient partie des points à l’ordre du jour du conseil communal du 28 septembre 2022.

Les ménages les moins fortunés pourront réaliser gratuitement un audit de leur logement

La rénovation énergétique des logements doit souvent être précédée d’un audit afin de prioriser les travaux et bénéficier de primes. Il faut compter entre 650 et 800 euros pour un audit. La région wallonne donne déjà un coup de pouce. La commune de Chastre va bientôt les financer à 100% pour les ménages qui gagnent moins de 43 000 euros par an (et 5000 euros supplémentaires par enfant à charge). Le conseil consultatif de l’énergie a fait le choix de ne pas inclure les catégories de revenus supérieures.

La commune paiera directement les trois auditeurs qu’elle a au préalable désignés. La commune a prévu un budget de 60 000 euros pour l’opération qui se terminera en décembre 2025. Environ 52 000 euros seront subsidiés par la région dans le cadre du POLLEC 21.

Plusieurs élus de la minorité Chastre@venir, Philippe Babouhot en tête, regrettent que la mesure ne concerne pas toutes les catégories de revenus. Une réflexion partagée… par le bourgmestre. Thierry Champagne (Chastre20+) craint de ne pas atteindre les 40 audits, ce qui ferait perdre les subsides régionaux. Il propose donc de revoir le règlement dans un an si nécessaire. L’échevin de l’Énergie, Jean-Marie Thiry (Ecolo) estime de son côté que l’essentiel est d’inciter les ménages à rénover leur logement et que cet objectif sera atteint dans tous les cas.

Chastre bientôt plongée dans le noir au coeur de la nuit ?

Le chef de groupe Chastre@venir a posé une question dans l’air du temps au collège : quelles mesures la commune prévoit-elle pour faire des économies d’énergie…

L’échevin de l’Énergie a notamment expliqué que la température sera limitée à 19 degrés dans les bâtiments, y compris les écoles, avec toutefois une petite souplesse pour certains endroits.

Il est aussi question d’éteindre l’éclairage public la nuit, entre minuit et 5h du matin par exemple. Ores a envoyé un courrier en ce sens aux communes. Michel Pierre craint que la population soit réticente en raison du sentiment d’insécurité que la mesure pourrait générer. Thierry Champagne craignait de son côté que la responsabilité des autorités soit engagée en cas d’incident sur la voie publique lorsque l’éclairage est coupé. Ce jeudi, le collège a décidé à l’unanimité de répondre favorablement à la suggestion d’Ores.

Nouvelle étape franchie pour la place communale

La rénovation de la place communale est la première fiche-projet activée dans le cadre du plan communal de développement rural (PCDR). La ministre de la Ruralité a validé la convention de faisabilité en juillet et accorde une avance de 20 000 euros à la commune pour réaliser une étude de faisabilité. Un auteur de projet va à présent être désigné.

Des évolutions sur le site du Castillon

Un auteur de projet va également être choisi en vue de la rénovation de l’ancienne aile du bâtiment de l’administration communale. Changement des châssis, isolation du plafond du premier étage, électricité, téléphonie, peinture… la liste des travaux prévus est longue. Une réflexion est également prévue pour accéder à la cave par l’extérieur car l’accès se fait actuellement par le bureau de la police.

Le conseil communal a également approuvé, à l’exception de Philippe Babouhot qui s’est abstenu, un projet d’arrêté pour le déclassement partiel du site de la Ferme rose. Le déclassement ne concerne pas les murs d’enceinte, le bâtiment et ses jardins mais bien les zones voisines extérieures, la poste et le terrain derrière celle-ci. Cette zone serait classée en « site de protection ». L’Agence wallonne du Patrimoine (AWAP) n’aura alors plus qu’un avis consultatif à donner pour d’éventuelles modifications comme l’aménagement du service travaux derrière la poste et la pose, par exemple, de panneaux photovoltaïques sur le futur bâtiment.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.