Chastre se déclare « Commune hospitalière »

Mardi passé, Chastre a rejoint la quinzaine de communes qui se sont déjà déclarées « Commune hospitalière ». Le conseil communal a adopté la motion à l’unanimité. Cela fait suite à une interpellation citoyenne présentée lors du conseil communal de novembre dernier. Par le vote de cette motion, Chastre s’engage à améliorer l’accueil des personnes migrantes et à sensibiliser la population aux questions migratoires.

Bientôt la création d’un comité composé notamment de citoyens

Pour y parvenir, le conseil communal propose la création d’un comité composé de citoyens et de représentants communaux. Sa mission serait, notamment, de soutenir des rencontres interculturelles et intergénérationnelles. Un appel sera fait prochainement aux citoyens pour que ceux qui le désirent puissent s’y investir.

Les citoyens avaient eux-même rédigé une motion qui n’a pas été reprise par le conseil. Celle-ci était plus précise dans les engagements pris par la commune. Elle a toutefois été transmise tardivement au collège. « Des ajustements pourront être faits mais nous attendrons que le comité soit mis en place » a précisé le bourgmestre, Claude Jossart.

Au terme du vote, le public a applaudi cette reconnaissance de Chastre comme « Commune hospitalière ». Maïder Dechamps, qui avait présenté l’interpellation, se dit satisfaite: « les autorités communales montrent leur bonne volonté et leur engagement » affirme-t-elle.

Des citoyens déjà très actifs

Une dizaine de citoyens n’ont pas attendu que Chastre devienne « Commune hospitalière » pour s’investir auprès des migrants. Ils ont déjà organisé plusieurs actions concrètes comme un repas international ou un goûter pour la galette des rois en compagnie, notamment, des personnes qui occupent les deux initiatives locales d’accueil (ILA) présentes sur la commune. Des événements parmi d’autres qui mettent en avant la multiculturalité très présente à Chastre puisque pas moins de 44 nationalités se côtoient.

Blandine Rans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.