Chastre : les finances et le bilan sur les poubelles à puce au menu du Conseil communal

3 heures ! C’est le temps qu’il a fallu pour boucler les votes sur les 21 points à l’ordre du jour de la séance publique, hier, lors du Conseil communal chastrois. Au total, il aura été question des finances communales pendant près d’une heure trente. Sept points avaient prévus pour en parler.

Pour rappel, la commune a connu et connaît toujours des problèmes financiers. Thierry Corvilain, le directeur financier, a tenté de faire le point sur la situation antérieure et les perspectives pour l’avenir. Résultat : on prend les choses en main et la situation devrait s’améliorer.

Augmentation des taxes en 2017

Pour rappel, fin décembre, la décision d’augmenter les impôts avait été votée. L’IPP, l’impôt des personnes physiques, passera de 8 à 8,3% et les centimes additionnels de 2.500 à 2.600. Une augmentation qui sera d’application dès cette année. Chastre se trouve depuis au-dessus du plafond qui est demandé par la Région wallonne en terme d’imposition.

Réfection en vue pour la rue du cimetière

Hier, il aura également été question de travaux. La rue du cimetière est en mauvais état. Après des travaux en 1989 et 1994, la voirie doit être réaménagée.  Le coût : près de 100 mille euros. Hier, il a été question du cahier des charges. Pas encore de date prévue pour ce chantier qui sera réalisé en cours d’année.

Bilan positif pour les poubelles à puce

Hier en fin de séance, il a été question des poubelles à puce. Le bilan après un an est positif. Quelques chiffres : il y a eu 27% de déchets produits en moins. Ce qui signifie que le citoyen chastrois a clairement plus trié. Pour preuve : il a été constaté une augmentation de 3% des apports aux parcs à conteneurs de Walhain.

Chastre a été la première commune du Brabant wallon a avoir recours à cette nouvelle gestion de collecte des déchets. Malgré quelques réticences de l’opposition, jugeant qu’il faudrait appliquer le principe du pollueur-payeur, cette mesure a été bien reçue par les habitants dont une grande majorité a mieux trié et donc contribué à incinérer moins de déchets. Un bon point pour l’environnement, et pour Chastre qui va économiser 39 mille euros grâce à ce type de collecte. Une réduction du coût des déchets non négligeable quand on connaît les difficultés financières de la commune qui est, pour rappel, sous la tutelle de la Crac, le Centre régional d’aide aux communes.

Mathieu Baugniet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.