Chastre : des intercommunales qui interpellent et un serveur informatique qui inquiète

Le Conseil communal de Chastre s’est réuni ce mardi soir. Au programme notamment : deux prestations de serment. Celle de Stéphanie Thibeaux comme nouvelle Directrice générale mais aussi celle du conseiller du CPAS, Jean-Baptiste Ducrotois (ICr) comme Président du CPAS faisant fonction. Il remplace jusqu’au 3 septembre Françoise Dastrevelle, en congé de maternité.

La fusion de l’IBW-IECBW évoquée

Les intercommunales font décidément désormais l’objet de toutes les attentions lors des conseils communaux.

Le conseiller communal Jean-Marie Thiry (ICr), au nom du groupe CDH, avait demandé l’ajout d’un point à l’ordre du jour du conseil afin de rappeler les priorités du parti en matière de bonne gouvernance. Cette requête traitait de l’ajout aux ordres du jour des AG de l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW) et de l’Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant wallon (IECBW) de plusieurs autres points concernant la future fusion des deux intercommunales. Les Voici :

  • L’organe exécutif de la future intercommunale fusionnée comportera au maximum 7 membres, présidence incluse ;
  • Les mandataires ne toucheront aucune rémunération pour des réunions auxquelles ils n’auraient pas participé ;
  • Les séances du CA de la future intercommunale fusionnée devront être publique ;
  • Celle-ci devra faire annuellement rapport de ses activités et de ses comptes dans les conseils communaux de chaque commune partenaire.

Cette proposition n’a pas fait l’unanimité au sein-même de la majorité. « Une telle motion est prématurée. Un comité de pilotage vient d’être créé pour organiser la fusion. Tout doit encore y être discuté » a affirmé le Bourgmestre Claude Jossart (ICr), par ailleurs vice-président de l’IBW. « Un projet de décret sera en outre présenté en septembre » a abondé dans le même sens Pascal Dispa (ICr).

Thierry Champagne (Chastre 2020) n’était pas plus enthousiaste. « Le point concernant la fusion de l’IBW et de l’IECBW lors de leur AG vise seulement à informer nos représentants. Attendons de voir la suite » a-t-il affirmé. Pour le conseiller communal de l’opposition, la proposition de Jean-Marie Thiry est « populiste et n’existe que pour servir de tribune politique au CDH.« . Affirmation que dément catégoriquement Monsieur Thiry.

Au terme des discussions, fait rare, les votes se sont conclus par une égalité (7 oui, 7 non et 4 abstentions). Comme le Code de la Démocratie locale le prescrit, le point a donc été rejeté.

Un serveur informatique au bord de rendre l’âme

Autre élément évoqué par le conseil communal : l’acquisition de nouveaux serveurs informatiques pour la commune. Une acquisition qui semble très urgente… « Le serveur informatique de la commune a 7 ans et est placé dans une pièce surchauffée. Il peut tomber en panne à tout moment«  a expliqué le Directeur financier, Thierry Corvilain.

« Je ne comprends pas comment une telle situation est possible. C’est consternant. » s’est-il insurgé. En ajoutant, non sans humour, « la Directrice générale ff et moi-même faisons une prière tous les soirs pour qu’il ne rende pas l’âme. Si cela devait arriver, tout le personnel de l’administration serait au chômage technique pendant au moins une semaine!« .

Les conseillers communaux ont donc approuvé à l’unanimité cette acquisition, non sans croiser eux aussi les doigts pour que le serveur actuel tienne le coup encore quelques semaines

Blandine Rans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.