Chastre: déclaration de politique communale et budget 2019 au menu du conseil communal

1 heure. C’est le temps qui a été nécessaire au bourgmestre et membres du Collège communal chastrois pour lire les quinze pages de la déclaration de politique communale mardi soir lors de la séance du conseil. Cette déclaration expose les priorités de la majorité Chastre 20+/ Ecolo pour les six années à venir. « Elle a été élaborée en collaboration avec, en autres, tous les conseillers de la majorité » a expliqué Thierry Champagne (Chastre 20+).

Pour une meilleure gouvernance à Chastre

Les deux partenaires avaient dit durant la campagne électorale vouloir mettre en place une « meilleure gouvernance » à Chastre. Celle-ci constitue le premier point de la déclaration: « la volonté partagée des deux groupes formant la nouvelle majorité chastroise est d’assurer une gouvernance irréprochable, de renforcer la collégialité des décisions, d’assurer la considération de nos citoyens et de rendre la commune plus participative. »

Difficile de résumer ici cette déclaration au contenu assez dense. Epinglons néanmoins quelques points:

  • L’engagement de ne pas augmenter les impôts.
  • Le renforcement et l’élargissement des zones 30 dans les centres de village ainsi que l’introduction de radars préventifs et répressifs.
  • La mise en place d’un plan pour que la commune devienne neutre en carbone et auto-suffisante en énergie renouvelable à l’horizon 2050.
  • La majorité souhaite également revoir la possibilité d’installer des éoliennes sur la commune. Elle rappelle toutefois que le projet actuel d’ASPIRAVI ne répond pas aux attentes des citoyens.
  • Les repas scolaires seront proposés prioritairement avec des produits locaux et bios.
  • L’aménagement d’un terrain de paddle via un soutien de la Province du Brabant wallon. Les conseillers de l’opposition n’ont pas manqué de rappeler que c’est leur groupe, Chastre@venir, qui en avait fait la proposition lors du scrutin d’octobre dernier.

Pour Chastre@venir, « Chastre autrement, ce n’est pas pour demain »

Après la majorité, ce fut au tour de l’opposition Chastre@venir de lire sa réaction à la note de politique générale. Elle affirme ne pas percevoir la volonté de changement de la nouvelle majorité. « Le redressement spectaculaire de nos finances permettent de diminuer les impôts progressivement dès cette année. Vous vous contentez de promettre de ne pas les augmenter » a affirmé Claude Jossart. « La situation ne nous permet pas de les diminuer actuellement » a réagit Thierry Champagne, son successeur à la tête de la commune.

Les conseillers de la minorité ne relèvent « aucune initiative concrète » en matière d’enseignement et se demandent « où est la vague d’initiatives vertes promises » en matière d’environnement. « Si vous estimez que la déclaration manque d’aspects concrets, c’est parce que nous voulons mettre en œuvre notre politique avec les citoyens. Ce serait contradictoire que tout soit mis en place à l’avance » leur a répondu la conseillère Ecolo Hélène Ryckmans.

« N’oubliez pas que nous ne sommes là que depuis deux mois et demi. Nous avons 6 ans pour mettre en oeuvre notre politique. Par ailleurs, à vous écouter, j’ai l’impression que vous faites surtout le bilan de la précédente législature » a commenté le bourgmestre. « Je trouve cela choquant. Chastre@venir s’approprie un bilan alors que ce groupe n’existait pas lors de la précédente mandature. D’autres conseillers autour de la table peuvent alors faire de même » a ajouté Jean-Marie Thiry.

Pour rappel, le groupe ICr emmené par Claude Jossart avait éclaté quelques mois avant les élections. Certains avaient rejoint Chastre 20+ ou, comme Jean-Marie Thiry, Ecolo et d’autres avaient formé le groupe Chastre@venir.

C’est finalement sans véritable débat que le point a été approuvé, majorité contre opposition. Chastre@venir a voté contre une déclaration de politique générale qu’elle juge « banale et indifférente ». La prochaine étape sera la présentation et la mise en œuvre du plan stratégique transversal pour optimiser encore davantage la gouvernance locale.

Le budget 2019 jugé très bon par le directeur financier

Autre point important à l’ordre du jour du conseil ce 19 février: le budget 2019. Un budget jugé très bon, maîtrisé et stable par le directeur financier. Thierry Corvilain note un boni de 219 000 euros à l’exercice propre ordinaire et un boni global de 22 355€.

« Ce budget a probablement été le plus facile à mettre en œuvre pour le directeur financier depuis son arrivée en 2016 » a affirmé Claude Jossart (Chastre@venir) au terme de la présentation du budget, ne manquant pas de préciser que ce résultat est le fruit du travail de l’ancienne majorité. « Ce budget 2019 est pourtant totalement insipide et dénué d’effets concrets et positifs pour les Chastrois » a dit regretté l’ancien bourgmestre. La minorité l’assure et le redit: « le budget le permet, il faut diminuer les impôts« . Un avis que la majorité ne partage pas.

Malgré ce bon budget, le directeur financier met en garde: certains éléments pourraient occasionner des difficultés. Parmi ceux-ci, citons l’estimation de l’IPP qui pourrait être revue à la baisse en fin d’année, l’augmentation importante de la dotation à la zone de secours et la réforme des points APE qui mettrait 364 000 euros « en péril ».

Blandine Rans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.