Bientôt une diminution des impôts à Walhain ?

« On peut à nouveau se permettre de rêver pour Walhain. » C’est une bourgmestre satisfaite qui a pris la parole à l’issue de la présentation du compte 2017 par le directeur financier lors de la séance du conseil communal lundi soir. Stéphane Mortier souligne le travail fait pour diminuer les dépenses. Un travail qui doit se poursuivre avec une attention particulière sur les dépenses de fonctionnement.

Le compte 2017 est un bon compte. L’exercice propre à l’ordinaire est en boni de 921 000€. Outre ce montant, 700 000€ ont été prélevés pour alimenter le fonds de réserve. Une sorte d’épargne pour les temps plus difficiles. « Dommage que cette somme n’a pas été affectée à un projet concret. Des efforts sont faits sur la gestion du boni mais il faudrait aller plus loin » a réagi Xavier Dubois, conseiller communal (Avenir communal) dans l’opposition.

Ce pas plus loin se traduirait-il par une diminution des impôts, demandée depuis plusieurs mois par le groupe « Avenir communal »? Laurence Smets (Wal1) ne l’exclut pas. « Pour la première fois, on peut envisager une diminution d’impôts. Les chiffres le prouvent. Nous voulions avoir au moins deux comptes favorables pour s’assurer de la stabilité de la situation. Nous les avons » se réjouit la bourgmestre.

L’Echevin ECOLO Jean-Marie Gillet se veut plus prudent. « Faut-il diminuer les impôts rapidement ou pas? Personnellement, je crois qu’il vaut mieux attendre que la dette diminue encore avant de les revoir à la baisse. Ce sera plus efficace pour les finances communales« .

La charge annuelle de la dette est en effet toujours très importante même si un travail constant est réalisé pour la diminuer. « Ce travail sur la dette nous a empêchés de mettre en oeuvre beaucoup de projets. C’est un choix que nous avons fait et il était nécessaire » a expliqué la bourgmestre.

Pour rappel, les impôts sont une source de rentrée très importante pour la commune de Walhain. Ils représentent en effet 95% du total des recettes perçues à Walhain! Le directeur financier souligne donc l’importance de trouver d’autres sources de recettes. Stéphane Mortier cite l’exemple de celles engendrées par la présence d’un zoning, actuellement en projet.

 

Blandine Rans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.