Alors on change! – Février 2021

Vous avez peut-être fait sa connaissance dans Le petit Journal de Yann Barthès alors qu’il était envoyé aux quatre coins du monde, il est aujourd’hui aux commandes de l’émission Sur le Front sur France 5, il est aussi le journaliste le plus suivi sur les réseaux sociaux car il n’a pas peur de s’engager pour la cause climatique : Hugo Clément sera notre invité. Une personnalité parfois contestée et qui s’est pourtant révélée très fédératrice lors de notre entretien.

Engagé, notre militant namurois d’Extinction Rébellion l’est depuis qu’il est tout petit. A onze ans, il décide de devenir végétarien parce qu’il ne comprend pas pourquoi « on bouffe » les êtres qu’on aime. Avec sa grande « dis » en poche pour son master en biologie, c’est vers, non pas la recherche qu’il se dirige, mais vers l’enseignement.  Ne pas être où on l’attend mais là où il peut être le plus juste, le plus pertinent, le plus engagé par rapport à ses valeurs, c’est tout Robin Hanse, ça.

Julien lui, nous ramène aux sources. Sa passion, c’est aussi la nature mais pour s’en nourrir sans la détruire. Avec son Blog Les Sentiers du Phoenix, il nous invite à voyager, déjà au bout de notre jardin ou presque… mais avec en toile de fond l’aventure. Packcraft sur les rivières, randonnées hors des sentiers battus par les touristes, bivouacs… des moments hors du temps qui nous ramènent à l’essentiel : nous faisons partie du vivant.

Et ce vivant dont nous faisons partie, c’est tout l’enjeu du combat des zadistes qui ont investi, il n’y a pas loin de 14 mois maintenant, la sablière d’Arlon.  Un petit coin de terre ridicule à l’échelle mondiale, pas à celle de la Belgique. Une zone tampon, entre autoroute et zones d’activités humaines où la nature a repris ses droits. Un lieu symbolique où, à la demande de riverains, une ZAD, Zone A Défendre a vu le jour.

Et puisque nous avons basculé dans le numérique, pour le meilleur et pour le pire, François les bons plans, revient pour nous aider à éviter le pire. Pour un numérique moins polluant (parce que oui, le numérique, ça pollue à un point qu’on n’imagine même pas), suivez le guide. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.